Collant de contention

Les varices, les jambes lourdes, les chevilles gonflées : c’est les problèmes communs des femmes. En plus d’être inesthétiques, ces problèmes d’insuffisance veineuse sont douloureux. Le port d’un dispositif de compression médicale est très efficace pour soulager douleurs et symptômes. Un collant de contention vous apportera plus de légèreté au niveau des jambes et réduira les douleurs que vous ressentez au quotidien. Il exerce une pression active constante sur les jambes. La pression exercée est dégressive, plus forte à la cheville qu’en haut de la cuisse, afin de favoriser le retour veineux, et prévenir la stagnation du sang dans les jambes. La pression est plus ou moins forte en fonction de la classe de compression du collant de contention choisi. Comme tous les dispositifs de compression médicale (bas, chaussettes), un collant de contention se décline en trois classes qui correspondent chacune à des symptômes bien précis. Elles se distinguent par le niveau de compression exercée en partant du bas de la jambe vers le haut de la cuisse. Les collants de contention de la classe 1 à la classe 3 pour un niveau de compression allant de la simple prévention jusqu’au traitement des troubles veineux plus sévères pouvant occasionner une thrombose ou phlébite.

                Un collant de contention de classe I

Il est surtout un dispositif de prévention. Il est conseillé pour les femmes ayant des troubles bénins de la circulation comme des varicosités, des impatiences, des fourmillements. Il peut aussi être utile en cas de sensation de jambes lourdes sans d’autres symptômes plus importants comme des varices.

                Un collant de contention de classe II

Il est le niveau de compression le plus prescrit. Il doit être utilisé par les femmes enceintes et par celles qui viennent de subir une ablation veineuse ou sclérothérapie. Il est aussi recommandé dès lors que des varices sont apparues ainsi que des gonflements chroniques des chevilles et/ou des mollets. Enfin, il peut être utilisé à des fins préventives lors d’un long voyage en avion. Elles sont conseillées dans les cas de varices, de troubles fonctionnels tels que la sensation de jambes lourdes.

                Un collant de contention de classe III

Il correspond au niveau de compression le plus fort. Il est prescrit en cas de phlébite ou de varices très importantes. Il peut aussi être prescrit en mesure de prévention lorsque la patiente présente un risque important de thrombose veineuse, c’est-à-dire de phlébite.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *